mardi 26 janvier 2016

Henri Millet 1865-1902, ouvrier bonnetier, militant socialiste de l’Aube, maire de Romilly




                                                                Henri Millet

 Monument  funéraire inauguré le 17 avril 1904 au cimetière de Romilly en présence du sculpteur Alfred Boucher, auteur du médaillon,  avec la lecture d'une Ode écrite par le professeur poète Charles Gros, lue par le jeune militant socialiste René Valdemar né le 13 novembre 1880 à Forcey

(Haute-Marne) ; ouvrier coutelier à Romilly-sur-Seine (Aube).




 
 
Né et mort à Romilly (Aube) 22 février 1865-17 avril 1902 ; ouvrier bonnetier : militant socialiste de l’Aube, maire de Romilly

Né dans une famille ouvrière, Millet quitta l’école primaire à l’âge de douze ans, mais continua de lire et de s’instruire jusqu’à devenir un autodidacte cultivé. D’abord radical, il adhéra au collectivisme, entraîné par le milieu ouvrier qui était le sien, après une conférence de Pédron le 25 août 1890. Il fut le secrétaire du premier groupe collectiviste « L’Action », puis de l’agglomération du POF de Romilly, jusqu’à sa mort. Il appartint au conseil national du POF (1898-1899). Il fut délégué aux congrès du POF de 1892, 1895, 1896, 1897, 1899 et 1900, aux congrès généraux des organisations socialistes à Paris, salle Japy (1899) et salle Wagram (1900) et au congrès international de Londres (1896). Élu conseiller municipal de Romilly lors d’une élection partielle le 2 décembre 1894, Millet fut congédié par son patron. Or, il était père de trois enfants. Pour le garder à Romilly, le maire socialiste Bouhenry-Gornet lui céda son écharpe de maire qu’il conserva de janvier 1895 à mai 1896 et de 1900 à sa mort. Millet fut candidat aux élections cantonales de 1895 et de 1898, aux élections législatives dans l’arr. de Nogent-sur-Seine en 1898 (1 291 voix) et en 1902. Il mourut au cours de cette dernière campagne.
ŒUVRE : H. Millet collabora aux journaux guesdistes de l’Aube et au Socialiste. Il écrivit une brochure : L’Évolution socialiste à Romilly-sur-Seine (1896).
SOURCES : Arch. Dép. Aube, W 630. — Comptes rendus des congrès. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, pp. 131 à 141, passim. — Cl. Willard, Les Guesdistes, op. cit., p. 634 - P. Guillaumot. Une vie au service d'un idéal - Henri Millet  1865-1902

(extrait du Maitron) 








lundi 25 janvier 2016

Journées portes ouvertes Compagnons du Devoir Troyes 2016

  23-24 janvier 2016 
Journées portes ouvertes chez les Compagnons du Devoir dans l'agglomération troyenne.


dimanche 17 janvier 2016

Frères Baltet, pépinièristes - extrait Annuaire de l'Aube 1829

 Annonce des frères Baltet, Claude et Savinien Lyé, associés, présentant leur société de pépinièristes dans l'Annuaire de l'Aube 1829. Les deux frères se sont mariés le même jour à la mairie de Troyes, Claude avec Marie Dorme, Savinien avec Marie Thérèse Scholastique Velut.

Claude Baltet, père de Stanislas Baltet décédera en 1832  quelques mois avant la naissance de son fils, pendant l'épidémie de choléra. Sa veuve Marie Dorme, fille d'un porte-faix,  redevenue ouvrière, lessiveuse, élèvera seule ses enfants, deux filles et Stanislas. Stanislas, ouvrier menuisier puis patron menuisier sera l'un des responsables de l'opposition républicaine sur Troyes pendant le Second empire avant de devenir conseiller général, puis maire de Troyes et député.

  1.  Courte biographie de Stanislas Baltet

Savinien Lyé poursuivra seul l'entreprise de pépiniériste qui sera continuée par ses fils Charles et Ernest Baltet...
  



jeudi 7 janvier 2016

Un hiver exceptionnel à Troyes 1872-73



   
Dans son édition des 30 et 31 décembre 1872, le journal de Troyes "L'Avenir Républicain" signalait une curiosité horticole observable dans le jardin de M. Napoléon-Ambroise Cottet, un exemple de végétation hors saison. Un abricotier en fleurs en plein hiver avec un fruit déja formé. Quelques jours plus tard, M. Charigault de Vendeuvre faisait part de la présence d'une grappe de raisin parfaitement formée dans son vignoble.


In its edition of 30th and 31st December 1872, the Troyes newspaper "L'Avenir Républicain" reported an observable horticultural curiosity in the garden of Mr. Napoleon-Ambroise Cottet along the canal, an example of out season vegetation. An apricot tree in the midwinter with flowers and one already formed fruit. A few days later in the same newspaper, after the annoucement of a speech about airship by the professor Cottet, Mr. Charigault Vendeuvre told the presence of a bunch of grapes in his vineyard perfectly formed.

mardi 29 décembre 2015

Napoléon Ambroise COTTET, vérificateur des poids et mesures Arcis sur Aube


Recensement de la population d'Arcis sur Aube
arrêté le 24 juin 1846

63, rue des Soupirs
COTTET Ambroise Napoléon  chef de ménage, vérificateur des poids et mesures, 38 ans sa femme est à Troyes
COTTET Anna sa fille 14 ans
COTTET Jules son fils 11 ans
COTTET Félicie sa fille 7 ans
COTTET Charles son fils 3 ans 
BELIN Eugènie sa pensionnaire 28 ans




dimanche 20 décembre 2015

"Détour de Babel", concert à la médiathèque de Troyes




 Samedi 19 décembre 2015, Emmanuelle Touly au violon et Fabien Packo à l'accordéon, ont proposé un voyage musical de très grande qualité à un public conquis.  Virtuosité, éclectisme et engagement.